Sélectionner une page

J’ouvre le cahier de mes soirées nocturnes, chaque page sera une image sombre prise le temps de mes promenades sur Arras ou ailleurs. Mes clichés seront avant tout spontanés, la réflexion photographique viendra ensuite.

Je pense, je regarde, je prends … pas plus de question.

Je ne travaille pas mon approche, je le fais selon mon émotion de l’instant.
Les rues d’Arras racontent quelque chose, mais bien plus le soir, quand le noir domine. j’ai beaucoup apprécié l’atmosphère qui sans dégagé.

Les murs et lampadaires, les structures crée cela.

Le personnage donne une résonance supplémentaire que j’apprécie.